Matériel et outils de jardinage : conseils pour choisir son élagueuse

élagueuse

La beauté de votre jardin est directement liée aux différents outils que vous utilisez pour son entretien. Au cours de l’exercice du jardinage, il est possible de ressentir une certaine difficulté pour l’ébranchage ou l’élagage. Toutefois, il existe un certain nombre d’outils aussi bien traditionnels que modernes qui peuvent d’une manière ou d’une autre vous permettre d’élaguer. Naturellement de tous, le plus pertinent et performant est l’élagueuse. Face à l’invasion du marché par différents modèles d’élagueuse, il convient donc d’avoir une boussole pour effectuer un choix judicieux.

Qu’est-ce qu’une élagueuse ?

C’est un appareil motorisé qui permet d’effectuer des coupes sur un arbre ou un arbuste. Il est destiné à effectuer les petits travaux d’ébranchage. Néanmoins, il existe différents modèles qui vont du moins robuste au plus robuste qui permettent de travailler à des cadences variées. Le site www.smaf-touseau.com vous propose un catalogue pertinent et très intéressant d’élagueuses.

Qu’est-ce qui justifie l’utilisation d’une élagueuse ?

La première raison qui motive l’élagage est qu’il contribue à la bonne santé de l’arbre. En sectionnant les branches malades, on permet aux autres parties de mieux se développer. Sur le plan esthétique, il permet d’apporter plus d’aération à l’arbre, du fait que l’on retire les branches sèches ou même celles situées trop bas. D’un autre côté, cette activité permet d’être conformes aux règles de voisinage.

Le passage de certains phénomènes tels que les vents violents et les tornades peut fragiliser certaines branches. Ainsi, il faudrait procéder à l’ébranchage pour éviter que celles-ci ne tombent et ne causent des dommages à ceux qui sont à proximité.

Hormis les situations ci-dessus citées, il est nécessaire d’élaguer dès lors que les branches atteignent le niveau de votre toit et menacent son intégrité. Il en va de même lorsque les branches du fait de leur croissance menacent les fils électriques.

Quels sont les différents types d’élagueuses ?

Grâce à leur grande utilité et à la bonne appréciation du public, les élagueuses sont commercialisées en grande quantité. Cependant, il existe essentiellement trois types d’élagueuses : la tronçonneuse élagueuse, l’élagueuse sur perche et la perche élagueuse.

La tronçonneuse élagueuse

Habituellement, elle sert à sectionner les branches les plus proches du sol, ainsi que les bûches. Toutefois, on peut se servir d’une échelle ou simplement grimper à l’arbre pour atteindre une certaine hauteur en vue de l’utiliser. C’est un outil de jardinage surtout manuel, qui peut être maintenu et contrôlé grâce à la poignée dont il est muni. Cette forme de tronçonneuse est généralement équipée d’un moteur thermique. Elle est donc dotée d’une assez grande puissance (entre 1300W et 2000W). Parmi toutes les marques les plus répandues, c’est l’élagueuse stihl qui offre l’une des plus grandes performances à travers la longueur de son guide-chaîne (35 cm).

Les tronçonneuses élagueuses ont la particularité d’être légères et faciles d’usage. Néanmoins, la prudence est de mise au cours de leur manipulation.

L’élagueuse sur perche

Pour supprimer la distance entre vous et la branche à sectionner, une solution toute simple est d’avoir recours à une élagueuse sur perche. On dénombre sur le marché quatre variantes de ce type d’outils, à savoir :

  • L’élagueuse manuelle. Elle est adéquate pour effectuer des coupes sur les branches situées en hauteur. Elles sont légères et faciles d’utilisation. Cela fait d’elles, les compagnes idéales pour les travaux dans les petits jardins ;
  • L’élagueuse sur perche électrique. Elle est munie d’un moteur électrique ou thermique ainsi que de lames dont les dimensions varient entre 6 et 10 pouces. En outre, elle est équipée d’une batterie électrique qui au-delà de son rôle d’alimentation, permet d’équilibrer l’ensemble du dispositif ;
  • L’élagueuse sur perche sans fil. Elle se distingue par son caractère portatif. Grâce son puissant moteur, elle est capable de faire aisément des coupes uniformes sur des branches assez dures ;
  • Et l’élagueuse sur perche thermique ou à essence. Elle est dotée un peu plus lourde que les précédentes.

La perche élagueuse

Elle est un peu semblable à une élagueuse sur perche, sauf sur certains points essentiels. L’un de ces points de différence se situe au niveau de leurs moteurs et du type d’alimentation. En effet, le moteur d’une perche élagueuse est placé à l’arrière de la perche, ce qui lui confère une assez bonne maniabilité. Dans le même temps, la grande taille (proche des 4,5 m) de la perche induit une perte de puissance le long de celle-ci. Naturellement, cette perte a une incidence directe sur la nature du moteur que peut utiliser cette élagueuse (thermique, sur batterie ou électrique).

Quelle élagueuse choisir et pourquoi ?

Pour éviter d’investir dans un matériel inadapté à vos besoins et aspirations, il conviendrait de prendre en compte certains critères pour le choix de votre élagueuse. En premier lieu, il faut analyser ses besoins et savoir si le travail se fera en hauteur ou proche du sol. Si la tâche doit être exécutée à proximité du sol et qu’elle requiert une grande puissance, vous devriez penser à une tronçonneuse élagueuse. Toutefois, son utilisation nécessite que vous soyez un professionnel ou tout au moins un amateur aguerri.

Par contre, si le travail se situe essentiellement en hauteur, il conviendrait de porter votre attention sur une élagueuse sur perche ou sur une perche élagueuse. À ce stade, il vous faudra considérer si vous désirez minimiser les dépenses et les risques de blessures dues à la manipulation de l’équipement. Si tel est le cas et que vous avez un petit jardin, l’idéal pour vous serait d’opter pour une élagueuse sur perche manuelle.

A contrario, si vous désirez minimiser l’effort à fournir, les outils motorisés vous conviendront. Si vous désirez un matériel qui ne pollue pas, qui est économique, silencieux, qui s’entretient aisément et surtout facile à utiliser, penser à l’élagueuse électrique sur batterie. Il faut noter qu’elle est limitée en matière d’autonomie.

L’élagueuse électrique filaire comble cette lacune et est la moins lourde, mais présente de son côté quelques limites. Elle restreint les mouvements de son utilisateur et est moins puissante que les autres. Si la puissance vous tient à cœur et que vous souhaitez acquérir un outil multitâche, l’élagueuse thermique est ce qu’il vous faudrait. Comme éléments qui vont en sa défaveur, il y a son poids et ses caractères polluant et bruyant.

La perche élagueuse de son côté est assez semblable à l’élagueuse sur perche, mais se différencie par sa plus grande maniabilité. Elle permet d’atteindre des performances de coupes constantes. Toutefois, elle est moins puissante.

Il est important de souligner la nécessité de prendre également en compte l’ergonomie de l’outil ainsi que la nature de la chaîne utiliser. Par exemple, une chaîne inadaptée aura une répercussion directe sur la performance générale de l’appareil.

Comment procéder à l’élagage ?

Il existe certaines directives et pratiques d’usage à respecter. Vu la délicatesse et le savoir-faire qui est souvent requis, il est souvent conseillé de recourir à un professionnel. En effet, une mauvaise manipulation de ces outils (surtout ceux motorisés) peut porter atteinte à votre intégrité ou à celui de votre famille. Il convient de souligner que trop couper de branches à un arbre peut le rendre plus fragile.

Arrosage automatique : dispositifs et fonctionnement
Comment choisir son tuyau d’arrosage ?